Abonnez-vous à la newsletter
Inscription / désinscription
à la newsletter bimensuelle

Vous serez informés des derniers dossiers, focus techniques, actus et communiqués de presse
Prochainement
  • Le développement continu par Valeo d’une transmission à 2 rapports pour propulsion électrique
  • Pourquoi des compétitions automobile majeures conserveront le moteur à combustion ?

22/05/2023

UTAC propose des pistes techniques et des moyens de développement au Maroc


À 90 min de Casablanca, opéré par UTAC et FEV, le Morocco Mobility & Automotive Centre offre un grand panel d'activités sur pistes et en atelier, à coût moindre et disponible sur 12 mois de l'année. 


Historiquement installé en France à Montlhéry et à Mortefontaine, après avoir investi aux USA, en Finlande et au Royaume-Uni, le groupe UTAC dispose désormais d'un centre de développement à Oued Zem, dans le désert marocain. Ses clients souhaitaient une solution de réduction des coûts de développement sur circuit ; les propriétaires d'une ancienne mine de phosphate cherchaient une solution de conversion : UTAC a ainsi acheté ce terrain et lancé depuis 2018 un immense chantier de construction de pistes et de bâtiments.

Par ailleurs, les conditions météorologiques permettent le maintien des activités toute l’année, contrairement aux centres d’essais européens peu praticables durant l’hiver. A 70 km du centre, les montagnes de l'Atlas donnent également la possibilité de réaliser des tests en altitude.

Les grands espaces disponibles ont permis d’implémenter de nombreuses pistes de tests et de développement, réparties entre les coteaux apportant de la confidentialité : anneau de vitesse jusqu’à 160 km/h long de 4,2 km, circuit de vitesse de 4,7 km, aire plane d’essais dynamiques, chaussées à différents coefficients d’adhérence, route dégradée, pentes jusqu’à 30 %, circuit urbain, pistes acoustiques, etc. Face aux évolutions constantes des véhicules, une piste de « Coast down » ISO 17025 longue de 4 km permet de mesurer leur résistance à l’avancement (120 km/h jusqu’à l’arrêt) en une seule opération, ce qui n’existe pas en Europe. Le site dispose également d’une ligne droite de poussières sur 300 m et d’une zone tout-terrain offrant différents niveaux de difficultés de roulage.

Un challenge a été notamment de recruter le personnel : des employés de l'ancienne mine ont été embauchés, des spécialistes et ingénieurs étaient déjà sur place – par exemple FEV dispose d'un centre R&D à Casablanca – et des experts français sont également présents.

UTAC propose à ses clients 4 ateliers confidentiels munis de ponts élévateurs, bureaux et salles de réunions. Plusieurs chambres techniques sont opérationnelles ou le seront en 2024 : macération (température et humidité), pluie tropicale, ensoleillement et poussière.
 
Dès le début du projet, la société d'engineering FEV a été partie prenante et leur investissement s’est concrétisé par une location à long terme d’un nouveau bâtiment de tests et l’usage des pistes. Une partie du bâtiment est dédié à la mesure de puissance sur banc à rouleaux, assurant des relevés jusqu’à 250 kW sur chaque essieu et dans une plage de température allant de -20 à +50 °C. Une chambre froide (-20 °C) est disponible pour les démarrages à froid et la calibration, ainsi qu’une chambre de mise en température réglementaire (23 °C) pour les mesures homologuées. L'autre partie du bâtiment loge 2 bancs moteur 250 kW pour des mesures Euro 6d (bientôt Euro 7).

À l’instar du UTAC de Mortefontaine, le centre marocain offre également des prestations d'activités événementielles, avec aire plane dédiée, ainsi que des formations de conduite, de pilotage et techniques.


    Yvonnick Gazeau