Abonnez-vous à la newsletter
Inscription / désinscription
à la newsletter bimensuelle

Vous serez informés des derniers dossiers, focus techniques, actus et communiqués de presse
Prochainement
  • Le développement continu par Valeo d’une transmission à 2 rapports pour propulsion électrique
  • Pourquoi le moteur à combustion perdurera dans des compétitions automobile majeures ?
  • Commercialisation des premiers moteurs-roues de Schaeffler 
  • Bobinage à fils ronds vs à épingles à cheveux 


ATA

Homogeneous Charge Compression Ignition. Moteur à auto-inflammation.

Ce principe de combustion par auto-inflammation du carburant est actuellement en étude chez les constructeurs. L'objectif recherché est un rendement nettement plus élevé à faible charge que le moteur à allumage commandé, ainsi qu'un abaissement des émissions de particules et de NOx.

Le carburant est mélangé à une forte proportion d'air et de gaz d'échappement dans le cylindre (mélange pauvre), avant que le piston n'arrive au point mort haut. Le mélange est auto-enflammé par l'accroissement de la pression (montée du piston) et de la température. La température de fin de compression est contrôlée par le taux d'EGR, le taux de compression variable et la distribution à calage variable. Ce concept concerne autant le moteur essence que le Diesel.

Certains moteurs utilisent déjà ce concept dans certaines zones d'utilsation.
Aussi appelé HCCI (Homogeneous Charge Compression Ignition) et CAI (Controled Auto-Ignition).

Voir Diesotto, le moteur à combustion CAI de Mercedes.