Abonnez-vous à la newsletter
Inscription / désinscription
à la newsletter bimensuelle

Vous serez informés des derniers dossiers, focus techniques, actus et communiqués de presse
Prochainement
  • Le développement continu par Valeo d’une transmission à 2 rapports pour propulsion électrique
  • Pourquoi des compétitions automobile majeures conserveront le moteur à combustion ?

04/07/2024

AssurOne Lab livre les résultats de son étude sur le cycle de vie des batteries de véhicules électriques accidentés

AssurOne, spécialiste multicanal des solutions assurantielles de la mobilité personnelle et professionnelle, présente la première recherche d’AssurOne Lab, son laboratoire d’innovation en écosystème dédié à l’évolution des mobilités. Cette étude, menée par des chercheurs pluridisciplinaires, traite des obstacles liés au diagnostic des batteries de véhicules accidentés.


Un laboratoire dédié à l’évolution des mobilités

En tant que courtier d’assurance grossiste, AssurOne est en interaction avec l’ensemble de l’écosystème. Cette position privilégiée porte sa démarche de développer un laboratoire de recherche dédié à l’évolution des mobilités.

David Dubois, Président d’AssurOne, précise : « À travers le Lab nous traitons de sujets d’intérêt commun à nos entreprises et à la société. En effet, les mobilités sont impliquées dans toutes les mutations : technologiques, environnementales, sociales, comportementales, économiques, géopolitiques …

Si elles sont moins dangereuses, moins coûteuses, moins contraignantes et moins polluantes, et si les besoins de nos clients sont mieux anticipés, compris et couverts, nous avons tous à y gagner. »

Il ajoute : « Les premières recherches d’AssurOne Lab visent à contribuer à la transition vers la voiture électrique, en tenant compte des besoins accrus en termes de batteries Lithium-ion. Pour cela, AssurOne Lab s’appuie sur une démarche d’innovation, en écosystème avec les acteurs-clés des mobilités : assureurs, constructeurs, réparateurs, acteurs de la prévention, collectivités locales, start-ups… »

Constatant le remplacement systématique de la batterie d’un véhicule accidenté dont l’airbag s’est déclenché, AssurOne Lab a mobilisé la recherche scientifique ainsi que des décideurs du secteur.

Cette association de la science et des affaires s’effectue avec le concours de l’agence Circomplexe, co-conceptrice du Lab, et de PhD Talent, garant de la qualité des recherches scientifiques menées.

« Chez AssurOne Lab, les façons de réfléchir, de coopérer et de concevoir des solutions sont elles-mêmes innovantes. Elles nourrissent de fertiles alliances autour d’intérêts communs.

L’innovation en écosystème permet non seulement d’aller plus vite, mais surtout d’intégrer la complexité de l’évolution des mobilités. » explique Chloé Coursaget, Présidente de l’agence Circomplexe.


La nécessité d’établir de nouvelles normes de réparabilité des batteries.

L’étude d’AssurOne Lab soulève donc un enjeu majeur lié à la durabilité des batteries électriques. Le cas particulier de la batterie accidentée ne fait l'objet d'aucune réglementation européenne. En l'absence de normes spécifiques, c'est une pratique professionnelle dite « consensus Renault » qui est appliquée. A savoir, tout véhicule accidenté dont l'airbag s'est déclenché voit sa batterie remplacée.

Cet usage fait consensus chez les acteurs de la réparation : ils ne prennent pas la responsabilité de remettre en circulation une voiture électrique dont l’airbag s’est déclenché, sans remplacer l’intégralité des batteries concernées.

Elle fait aussi consensus chez les constructeurs et les assureurs. Pourtant, cette pratique ne repose sur aucun fondement scientifique, et a de fortes implications économiques, écologiques et de réputation.

Les conclusions du Lab pointent le fait qu’il est possible de fonder un nouveau consensus qui permettra de mesurer l’état de sécurité d’une batterie (State of security).


L’apport du Lab pour prolonger le cycle de vie des batteries.

Pour valoriser la transition vers le véhicule électrique, les travaux d’AssurOne Lab révèlent l’opportunité partagée de diagnostiquer les batteries électriques pour ensuite envisager de les réutiliser en toute sécurité pour la propulsion.

L’étude constitue le socle de l’innovation en écosystème d’AssurOne Lab avec les acteurs concernés - constructeurs, assureurs, réparateurs, puissances publiques - afin d’établir ensemble des solutions durables écologiquement mais aussi économiquement : le prix de la batterie représentant 25% à 40% du coût total du véhicule, la mise au rebut d’office engendre à terme un risque pour l’assurabilité des véhicules électriques.

Après avoir identifié les obstacles techniques et réglementaires pour établir une procédure standard et fiable de diagnostic de l'état de sécurité des batteries, l’étude propose une procédure concrète, fondée sur des méthodes éprouvées. Elle offre une base solide pour mesurer l’état de sécurité d’une batterie et permettre aux acteurs (assureurs, réparateurs) de décider de son devenir en responsabilité (réparation et/ou réemploi dans le véhicule de celles qui passeraient avec succès les étapes de ce diagnostic).

Seule une collaboration entre les différents acteurs de l'économie de la batterie, du véhicule électrique et de l’assurance aboutira à la mise en place d'une procédure standard et fiable de diagnostic de l'état de sécurité des batteries.

C’est ainsi que l'on parviendra à prolonger le cycle de vie des batteries en favorisant leur réutilisation tout en garantissant la sécurité du véhicule électrique. Tel est l’objet des travaux de co-construction de solutions innovantes avec les parties prenantes mis en œuvre par AssurOne Lab.


    Source : d’AssurOne 


Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué