Abonnez-vous à la newsletter
Inscription / désinscription
à la newsletter bimensuelle

Vous serez informés des derniers dossiers, focus techniques, actus et communiqués de presse
Prochainement
  • Gestion thermique des véhicules électriques
  • La nouvelle architecture de GMP électrique des poids lourds routiers
  • Les moteurs électriques à flux axial
  • Les réducteurs des moteurs électriques 

12/02/2024

Premier démonstrateur industriel de production de butadiène à partir d’éthanol biosourcé en France

  • Michelin, IFPEN et Axens inaugurent le premier démonstrateur industriel en France de production de butadiène à partir d’éthanol biosourcé.
  • La production de butadiène biosourcé à partir de bioéthanol devient une réalité.
  • Une nouvelle preuve de l’engagement des 3 partenaires en faveur d’une production de butadiène renouvelable.
 

Michelin, IFPEN et Axens ont inauguré, ce jour, le premier démonstrateur industriel de production de butadiène biosourcé en France, sur le site Michelin de Bassens, près de Bordeaux. Ce démonstrateur a été construit dans le cadre du projet BioButterfly réunissant les trois partenaires, projet supporté par l’ADEME et qui vise à développer et commercialiser un procédé de production de butadiène à partir d’éthanol extrait de la biomasse (végétaux), en remplacement du butadiène issu de matière première fossile. BioButterfly franchit aujourd’hui une étape importante vers la mise en place d’une filière industrielle d’élastomère synthétique biosourcé.


UNE ÉTAPE MAJEURE POUR ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE DU BUTADIÈNE BIOSOURCÉ

Le butadiène, di-oléfine en C4, constitue un intermédiaire chimique majeur entrant dans la fabrication de nombreux polymères utilisés pour de multiples marchés : 40 % du butadiène est consommé pour produire des élastomères destinés au marché des pneumatiques. Les 60 % complémentaires sont essentiellement utilisés dans la production de vernis, résines, plastiques type ABS, nylon pour des applications dans l'automobile, le textile, ou encore la construction. Ces applications sont autant de débouchés complémentaires potentiels pour le butadiène biosourcé.

Démarré en juillet 2023, le démonstrateur industriel doit valider la chaîne complète des étapes du procédé de fabrication de butadiène biosourcé. Il vient ainsi prouver sa viabilité technologique et économique avec une capacité de production comprise entre 20 et 30 tonnes/an, échelle qui permettra une transposition industrielle rapide.

Cette étape de démonstration ouvre la voie à la commercialisation à l’échelle mondiale de ce nouveau procédé - qui va permettre de fabriquer des caoutchoucs synthétiques innovants, sans faire appel à des ressources fossiles - et au développement d’une nouvelle filière de butadiène biosourcé. La commercialisation de cette technologie, assurée par Axens, constituera une étape clé pour garantir des volumes significatifs de butadiène renouvelable.


UN ENGAGEMENT RÉAFFIRMÉ DU GROUPE MICHELIN, D’IFPEN ET D’AXENS

L’inauguration de ce démonstrateur marque la volonté des 3 partenaires de contribuer au développement d’une filière industrielle française d’élastomère synthétique biosourcé au service d’une industrie plus durable.

« Pour Michelin, qui utilise actuellement du butadiène pétro-sourcé pour fabriquer ses caoutchoucs synthétiques, cette avancée constitue une formidable opportunité pour contribuer à l’atteinte de ses objectifs d’intégration de 100% de matériaux renouvelables ou recyclés dans ses pneus à horizon 2050. Il s’agit également pour le Groupe de faire émerger une filière de production de butadiène renouvelable afin d’être aligné avec les ambitions fortes de Michelin en matière de circularité et de matériaux renouvelables ou recyclés » a déclaré Eric-Philippe Vinesse, Directeur Recherche & Développement et membre du Comité Exécutif du Groupe.

« Ce démonstrateur marque une étape importante vers l’industrialisation du procédé de production de butadiène biosourcé après plus de 10 ans de travaux de Recherche et Innovation conduits avec nos partenaires. Notre engagement dans BioButterfly illustre notre volonté de répondre aux attentes des industriels et de la société dans le domaine de la chimie du végétal » a déclaré Catherine Rivière, Directrice générale adjointe à IFP Energies nouvelles.

Jean Sentenac, Président Directeur Général d’Axens a expliqué « Avec ce partenariat et ce démonstrateur, Axens illustre son engagement auprès des industriels en quête de solutions biosourcées. Grâce aux talents, à l’expertise de nos équipes et de nos partenaires, le recours à un butadiène biosourcé va devenir une réalité pour de nombreux acteurs de l’industrie qui cherchent des matériaux renouvelables. Ce sont, avec le recyclage, des défis d’avenir majeurs auxquels nous sommes heureux de contribuer en diffusant et en intégrant des solutions technologiques innovantes et fiables telles que Biobutterfly. »

Michelin s’engage avec ses partenaires afin de construire de nouveaux écosystèmes vertueux et de mettre en synergie les différents acteurs de la chaine de valeur pour opérer, financer et valoriser cette production de butadiène renouvelable. Ces écosystèmes permettront, à terme, la construction de plusieurs usines dans le monde pour alimenter une demande de plus en plus forte en produits finis biosourcés et durables.

A date, le projet BioButterfly, représente un investissement global de plus de 80 M€ (dont 14,7 M€ de soutien de l’ADEME dans le cadre du programme Investissements d’Avenir). Ce projet a également reçu le soutien de la région Nouvelle Aquitaine et de la Communauté Urbaine de Bordeaux. Il a permis, jusqu’à aujourd’hui, la création de plus d’une vingtaine d’emplois sur le site Michelin de Bassens.
 
 
    Source : Michelin 


Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué