Abonnez-vous à la newsletter
Inscription / désinscription
à la newsletter bimensuelle

Vous serez informés des derniers dossiers, focus techniques, actus et communiqués de presse
Prochainement
  • Les différents systèmes d’injections d’hydrogène des moteurs thermiques

16/11/2023

Hydrogène : deux nouveaux équipements d’essais pour le projet stratégique HyMEET

 
Dans le cadre de son projet stratégique Hydrogen Materials and Equipments Engineering and Testing, le Cetim accueille de nouveaux moyens pour la caractérisation de matériaux dans un environnement hydrogène.
 

Doter la mécanique française des moyens et compétences pour assurer la maîtrise technologique liée à l’utilisation de l’hydrogène sous ses formes gazeuses et liquides. C’est la vocation du projet Hydrogen Materials and Equipments Engineering and Testing (HyMEET), qui mobilise déjà plus de 100 collaborateurs et un investissement total de 25 millions d’Euros et qui vient de se doter de deux nouveaux équipements sur le front de la caractérisation. 

Pour accompagner le déploiement de la filière et lever les verrous technologiques associés à l’utilisation de l’H2, la caractérisation mécanique des matériaux et des équipements, et l’étanchéité, sont incontournables. Les essais de caractérisation sont donc un passage obligé pour les industriels, afin de s’assurer de la compatibilité à l’hydrogène des matériaux et des soudures, notamment, sur les équipements fluidiques (pompes, robinets, réservoirs, tuyaux…) par la mise en œuvre d’essais mécaniques appropriés et en particulier de fatigue. 

Fabriquées à la demande des experts Cetim selon un cahier des charges élaboré sur-mesure, les deux nouvelles machines d’essais mécaniques pour la caractérisation des matériaux dans des environnements gazeux qui viennent de rejoindre le Centre complètent les moyens d’essais mécaniques existants autorisant la caractérisation de matériaux jusqu’à 30 bar d’hydrogène à température ambiante, et jusqu’à 15 bar jusqu’à -120 °C. Fin 2023 le Cetim pourra réaliser des essais mécaniques, notamment de ténacité et de fatigue dans un environnement hydrogène pouvant soutenir jusqu’à 400 bar.

Pour compléter les essais de caractérisation, le Cetim dispose d’un ensemble de moyens de mesure dont un système TDS (Thermal Desorption Spectroscopy) pour mesurer la quantité d’hydrogène dans un matériau avant et après un essai, des solutions de mesure de la perméation de l’hydrogène dans les matériaux, et d’autres dispositifs pour la caractérisation des propriétés tribologiques des matériaux en environnement hydrogène. 

Tous ces moyens d’essais, de mesure et d’analyse sont à la disposition des industriels. Ils permettent de caractériser la grande majorité des matériaux en contact avec l’hydrogène. Des données qui seront utilisées pour mieux concevoir et dimensionner les équipements, tels que des réservoirs d’hydrogène, domaine pour lequel le Cetim a également investi avec l’acquisition du nouveau système robotisé HySPIDE TP destiné à la fabrication de réservoirs en composites thermoplastiques (enroulement filamentaire). 
 
 
    Source :  Cetim 


Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué